Retour Accueil
Retour page précédente

ECOUTER

Introduction
I Ecouter
II Prier
III Vivre ensemble
IV L'obéissance et l'autorité
V Travailler, gérer, partager

 

 

" Écoute, mon fils, l’enseignement du maître, ouvre l'oreille de ton cœur. Accepte volontiers les conseils d'un père qui t'aime et fais vraiment tout ce qu'il te dit. En travaillant ainsi à obéir tu reviendras vers Dieu. " (Prologue de la Règle v.1, 1-2). Comme pour le Serviteur chez Isaïe, lui-même image prophétique du Christ : « La Parole me réveille chaque matin, chaque matin elle me réveille comme celui qui se laisse instruire. Le Seigneur m'a ouvert l'oreille… ». (Is 50,4-5 ; Ps 40(39),7 ; Heb 10,5 ss).

« Le silence, c'est quelquefois se taire, le silence, c'est toujours écouter ». (Madeleine Delbrel)

Quelques citations pour réfléchir

Témoignages

Questions pour aller plus loin

Le cœur, au sens biblique, c'est à dire notre être profond, est le lieu de l'engagement et de tout combat. C'est sur lui qu'il faut veiller car c’est de lui que jaillissent les sources de la vie. L'écoute est un cœur à cœur qui aboutit à la conversion par la voie de la conversation.
Quand nous l'écoutons, l'Ecriture devient Parole de vie qui nous est adressée personnellement par Dieu :
«
 Laissons la voix puissante de Dieu frapper nos oreilles et écoutons ce qu'elle nous dit. Tous les jours elle nous crie : « Si vous entendez sa voix, n'endurcissez pas votre cœur ! » PS 95 (94),8. Et encore : « Si vous avez des oreilles pour entendre, écoutez ce que l'Esprit dit aux Églises » Apoc 2,7. Et que dit l'Esprit ? « Venez mes fils, écoutez moi ! Je vous enseignerai l'amour et le respect du Seigneur ».( Ps 34(33),12 ; Prologue de la Règle v.9-12).

Se recueillir pour accueillir ». (Dom Denis Huerre)

Nous écoutons la Parole de Dieu dans la liturgie et dans la lectio divina seul ou en groupe.
Nous écoutons Dieu aussi dans les événements à la lumière de sa Parole. Par exemple dans :
« les choses pénibles et contrariantes », dans « l'injustice », pour « ne pas perdre courage et ne pas reculer quand il faut supporter tout cela » se rappeler « ce que dit la Bible : " celui qui restera fidèle jusqu'à la fin sera sauvé " Mt 24,13 et encore « Rends ton cœur fort et attends le Seigneur » Ps 27(26),14. Se remémorant le Christ et St Paul à sa suite « pleins de joie, ils ajoutent : « Dans toutes ces souffrances, nous remportons la victoire à cause de Celui qui nous a aimés » (Règle 7,35-39 citant Romains 8,37).

« Se rendre disponible à la Parole, pour Dieu, de façon à recevoir le sens de tout ce que nous faisons et la grâce de l'accomplir. » (une abbesse)


Nous écoutons Dieu dans les inspirations intérieures de l'Esprit Saint. Par exemple :
« La prière doit être courte et pure sauf si Dieu dans sa bonté nous fait sentir que nous devons prier plus longtemps » (Règle 20,4). Pour les efforts de carême « Chaque moine offre librement à Dieu et avec la joie de l'Esprit Saint quelque chose en plus de ce qu'on lui demande. »( Règle 49,6).
Nous écoutons Dieu dans nos frères et sœurs. Ainsi :
«
 Chaque fois qu'il y a des choses importantes à discuter dans le monastère, tous les frères sont appelés en conseil. En effet, souvent le Seigneur découvre à un frère plus jeune ce qui est le mieux. »( Règle 3,1-3).
Lors de la visite d'un moine étranger :
« 
S'il reproche quelque chose ou s'il fait des remarques de façon raisonnable et avec un amour plein d'humilité, l'abbé réfléchit avec prudence : est-ce que le Seigneur ne l'a pas envoyé exprès pour cela ? » ( Règle 61,4).

« Dieu nous parle dans l'aujourd'hui de notre vie mais nombre de nos contemporains manquent de temps et de méthode pour se mettre véritablement à son écoute. Et pourtant la soif d'une parole qui nous est personnellement adressée est grande dans notre monde où trop souvent l'individu est renvoyé à sa solitude. » (Mgr Gérard Daucourt, évêque de Nanterre

L'écoute du supérieur est essentielle à cause de l'esprit de foi et se traduit en obéissance :
« C'est comme si Dieu lui-même leur commandait » (Règle 5,3-6). « Qui vous écoute m'écoute. » (Luc 10,16).
En tout cela il y a une capacité à se laisser interpeller pour progresser dans la conversion

Cette écoute va avec l'attention à la présence de Dieu. Parmi les outils pour faire le bien au ch.4 figurent ceux-ci :
« A toute heure, surveiller ce que tu fais. Partout, être sûr que Dieu te regarde. Dès que les pensées mauvaises arrivent à ton cœur les détruire tout de suite en les écrasant contre le Christ (Ps 137 (136),6) puis les découvrir à un ancien qui vit selon l'Esprit de Dieu. »
On retrouve là le 1° et le 5° degré de l'échelle de l'humilité (Règle 7) qui en compte 12. L'ouverture du cœur, selon toute la tradition monastique, est importante pour le chemin de conversion. Le cœur de l'homme est le lieu le plus riche et le plus sombre, le lieu où tout ce qu'il vit se répercute et oriente son agir. Il faut faire venir à la lumière tout un monde connu et inconnu, décrypter ces passions bonnes ou mauvaises. Autant pour les manquements extérieurs, il faut réparer devant tous, autant pour :
« un péché secret du cœur, on le fera connaître seulement à l'abbé ou à un des anciens qui vivent selon l'Esprit de Dieu. Ceux-là savent soigner leurs blessures personnelles et celles des autres sans les découvrir et les raconter à tous » (Règle 46,5-6).

Il s'agit donc d' « être écouté » et pas seulement pour nos misères mais aussi pour le travail de l'Esprit Saint en nous. Laissons remonter le désir le plus profond qui nous habite.
« Qui veut la vie ? Qui désire le bonheur ? Tel est l'appel que le Seigneur lance à la foule pour y trouver son ouvrier? Si tu entends cet appel et si tu réponds : Moi, Dieu te dit : « Est-ce que tu veux la vraie vie, la vie qui dure toujours ? » (Prologue v.14-17).
En Isaïe, Dieu a cette formule lapidaire : « Écoutez et vous vivrez. » (Is 55). Et Jésus énoncera cette béatitude : « Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui l'observent » (Luc 11,28).

Bibliographie
A. Grün. Apprendre à faire silence. DDB. 2006. 10,50 €
Père Bernard Ducruet. La paix du cœur. Pneumathèque. 2004. 4 €

 

Pour prier :

 


Donne moi, Seigneur, un cœur qui écoute.

" Par tes miséricordes, dis-moi, Seigneur, ce que tu es pour moi... Voici les oreilles de mon cœur devant toi, Seigneur; ouvre-les et dis à mon âme « moi, je suis ton salut ».(Ps 36,33) Je veux courir après cette voix et te saisir. " ( Confessions. Saint Augustin).