Retour Accueil
Retour page précédente

Aphraate le syrien

Aphraate : au pays des magesAPHRAATE le Syrien, appelé aussi le sage Persan, un nom à la sonorité des contes des milles et une nuits, et pourtant une personne bien réelle. Une personne bien réelle et cependant bien mystérieuse… D'APHRAATE, nous savons peu de choses sinon qu'il serait né de parents païens et serait peut-être mort en 344-345, lors de la persécution des chrétiens sous SHAPUR II, roi de PERSE. Converti au CHRIST, il serait devenu ascète puis peut-être évêque. Il vécut probablement dans la région de NINIVE, la MOSSOUL actuelle, au pays des mages.
Nous le connaissons grâce aux 22 exposés que nous avons de lui. Nous retiendrons ici le sixième qui est adressé aux « fils de l'alliance ». Qui sont ces « fils de l'alliance » ? Ce sont des chrétiens qui au jour de leur baptême se sont engagés par une promesse à suivre le CHRIST dans l'ascèse et le célibat. Ils ont fait « alliance » d'une manière toute spéciale avec lui. Ces chrétiens vivaient par groupes informels au milieu de la communauté ecclésiale. Ils assuraient, entre autres, des fonctions de portiers, « sacristains », catéchistes, enseignants, lecteurs, chantres.
Nous relèverons dans cet exposé quelques points plus particulièrement importants  :

Les citations qui seront faites dans ces pages sont tirées de : Aphraate le Sage Persan. Exposés (exposés I-IX). Tome I, trad. Marie-Joseph Pierre, Paris, Cerf, 1988, SC 349.