Retour Accueil
Retour page précédente

Ascension - Pentecôte

AscensionLe Credo évoque l’Ascension du Seigneur Jésus en ces termes : « Il est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père Tout-Puisssant. »
En finale de son Evangile, saint Luc nous en parle ainsi : « Et il advint, comme il les bénissait, qu’il se sépara d’eux et fut emporté au ciel » (Lc 24, 51). Or, dans l’Evangile, cette scène paraît se situer au soir même de la Résurrection ; peut-être pour signifier que la Résurrection de Jésus et sa glorification sont inséparables. En effet, c’est dans un même mouvement que Jésus ressuscite et est glorifié. Jésus, par sa résurrection est établi Seigneur et siège à la droite du Père, possédant à l’égal du Père la diginité et la puissance divines. Il dispose de l’Esprit Saint qu’Il va répandre sur le monde. D’ailleurs, l’Evangile selon saint Jean place également l’effusion de l’Esprit au soir même de la Résurrection (Jn 20, 22). Nous sommes ainsi invités à embrasser en un unique regard Résurrection, glorification et don de l’Esprit – le versant lumineux du Mystère Pascal.
Le Mystère Pascal est une ouverture sur l’éternité mais il concerne notre humanité soumise aux conditions temporelles et spatiales. Ainsi les apparitions du Ressuscité se sont déployées dans le temps. C’est aussi saint Luc qui, dans les Actes des Apôtres (Ac 1, 3), précise qu’elles ont eu lieu pendant quarante jours. La dernière apparition de Jésus est relatée en Ac 1, 6-11, elle s’achève par l’événement qu’on appelle l’Ascension.
Cet événement a des significations profondes. D’abord, avec l’Ascension, quelque chose de vraiment nouveau advient : en Jésus glorifié, l’humanité est entrée dans la sphère trinitaire, gage de notre propre glorification à venir. Mais l’Ascension, c’est aussi la conclusion de la mission terrestre de Jésus. Cette mission pourtant doit continuer. Dix jours après le départ de Jésus c’est l’Esprit Saint qui vient. La Pentecôte va conférer à l’Eglise naissante la plénitude des dons divins pour continuer la mission de Jésus, répandre la Bonne Nouvelle jusqu’aux extrémités de la terre, rassembler tous les hommes dans l’amour de Dieu.
Comme les Apôtres avec Marie ont attendu dans la prière la venue du Saint Esprit, aujourd’hui encore l’Eglise nous convie, à partir de l’Ascension à préparer la Pentecôte par une neuvaine à l’Esprit Saint.
L’Esprit de Pentecôte, c’est Dieu-avec-nous jusqu’à la fin des temps, qui nous donne l’audace de témoigner de notre foi et de la faire briller dans nos lieux de vie.