Retour Accueil
Retour page précédente

LA SAINTE TRINITÉ

 

Trinité

 

 

Dans l’Ancien Testament, Dieu s’est révélé à Israël comme un Dieu personnel, un Dieu d’Alliance qui se soucie de l’homme. Le Dieu d’Israël est le Créateur de tout ce qui existe, tout est dans sa main et il n’y a pas d’autre Dieu que Lui. Les dieux multiples des nations environnantes sont de faux dieux, ce sont des idoles, des néants, qui n’ont pas créé le monde et ne peuvent apporter aucun secours.
Il n’y a qu’un seul vrai Dieu, c’est le Dieu créateur qui a fait Alliance avec Israël. « Ecoute Israël, le Seigneur ton Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. » (Dt 6,4) Il n’est pas un Dieu lointain, mais un Dieu de tendresse et de pitié, un Dieu de miséricorde qui prend soin de son peuple.
Grande et émouvante, cette révélation que Dieu fait de Lui-même à Israël, et pourtant, elle est encore inachevée. Elle doit se déployer progressivement dans l’histoire, selon la pédagogie divine. Dieu n’a pas encore tout dit de Lui-même. Car s’Il est le Dieu d’Israël, Il est aussi le Dieu de tous les hommes qu’Il a créés. S’Il s’est montré sauveur pour Israël dans les difficultés de son histoire, son œuvre de salut véritable est encore à venir. Il s’est révélé Dieu d’Amour pour l’homme, Il doit encore révéler qu’Il est en Lui-même échange éternel d’Amour.
« Lorsque les temps furent accomplis, Dieu a envoyé son Fils » nous dit saint Paul dans l’Épître aux Galates.
En Jésus, seulement, Dieu nous a tout donné, tout dit, tout révélé.
Les Évangiles, spécialement l’Évangile selon saint Jean, nous montrent Jésus levant le voile sur le mystère de la Vie Divine. Par exemple, parmi beaucoup d’autres, ces quelques paroles : « Le Père et moi, nous sommes Un » (Jn 10, 30)
« Je suis sorti du Père et je suis venu dans le monde » (Jn16, 28)
« Je prierai le Père et Il vous donnera un autre Défenseur, qui sera pour toujours avec vous, l’Esprit de Vérité » (Jn 14, 16-17) …
Par petites touches, Jésus nous dévoile que le Dieu Unique est un Dieu relationnel : Père, Fils et Saint-Esprit, éternelle communion de personnes dans un amour qui déborde sur tous les hommes. Si tel est le Dieu qui nous a faits, et si nous sommes créés à son image et à sa ressemblance, comment pourrons-nous devenir pleinement hommes sinon dans la communion les uns avec les autres.
Il est élevé le mystère que nous évoquons et il est profond l’engagement que nous prenons lorsque nous traçons sur notre corps le signe de la croix, au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.