Retour Accueil
Retour page précédente

Ruth


Télécharger au format pdf.

Franchir la porte de la foi avec la Parole de Dieu

Abraham
Jacob
Moïse
Ruth
David
Amos
Marie
Pierre

 

RuthSi quelqu'un se dit rebuté par l'Ancien Testament, on peut lui conseiller la lecture du livre de Ruth. Il se lit comme un roman. C'est, en quatre petits tableaux, une histoire délicieuse, alerte et vivante, baignée d'une atmosphère de bonté et de sentiments élevés. Le lecteur captivé ne peut que s'attacher aux trois personnages principaux du récit et communier à leurs projets et leurs espérances. Ruth en est la principale héroïne.

 

Le logo de l'année de la foi

Logo de la foi
Bordure

L'icône de l'année de la foi

Christ Pantocrator | Année de la foi
Bordure

Chaque mois franchir la porte de la foi avec

La Parole de Dieu
Credo
Porta Fidei
La foi de l'Eglise face aux hérésies

Pour creuser ...

Le Credo
Quizz.: Testez vos connaissance sur la foi.

Premier tableau.
Noémi, juive émigrée au pays de Moab, a tout perdu : son mari, puis ses deux fils, et la voici sans ressources. Il ne lui reste plus que ses deux belles-filles, des Moabites. Elle leur propose de retourner dans leurs familles tandis qu'elle rentrera seule en Juda, son pays. Mais, rien à faire, l'une d'elle, Ruth, ne la quittera pas.
Ruth renonce donc à rejoindre sa famille où elle pouvait trouver subsistance et sécurité, elle renonce aussi à la perspective d'un remariage dans son propre pays qui lui aurait donné une vie simple et paisible. Elle fait le choix de partager le sort de sa belle-mère, l'inconnu, l'insécurité et une certaine solitude, et prononce ce serment : où tu iras, j'irai,
où tu demeureras, je demeurerai,
ton peuple sera mon peuple,
ton Dieu sera mon Dieu...

Ce serment a les caractéristiques d'une formule d'alliance. Il est comme un écho à la Parole que le Seigneur adresse à Moïse en Exode 6, 7 : “Je vous prendrai pour mon peuple et Je serai votre Dieu.” Nous comprenons là le moteur de sa détermination : Ruth est une authentique convertie. Lorsqu'elle a épousé le fils de Noémi, elle a fait alliance avec son peuple et surtout avec son Dieu. Son renoncement à l'égard de ses propres attaches prouve l'authenticité de sa foi en ce Dieu que lui a fait connaître sa belle-famille –un Dieu unique, bien différent des dieux multiples, idoles de sa nation et des nations environnantes.

 

Deuxième tableau.
Dieu va répondre à son acte de foi. Les deux femmes arrivent à Bethléem au moment de la moisson. Ruth diligente et vaillante entreprend de glaner. La chance (qui est un autre nom de la Providence) la conduit dans le champ d'un parent de son époux défunt, nommé Booz. Il se montre très bienveillant envers Ruth, et généreux. Il lui manifeste estime et respect, il la protège.
Laissons maintenant le lecteur découvrir lui-même, en recourant au texte biblique, les troisième et quatrième tableaux qui exposent la suite de l'intrigue.

 

Relevons simplement comment la foi de Ruth s'exprime dans son agir. Elle se traduit par la confiance, la simplicité, la fidélité. Nous la voyons courageuse et active lorsqu'elle glane dans les champs de Booz ; obéissante envers sa belle-mère Noémi, d'une obéissance pleine d'intelligence et de sensibilité. Dans la relation très pure qui va se nouer entre elle et Booz, elle allie audace et humilité. Finalement, le dénouement nous fait reconnaître qu'en tout, son attitude a contribué à faire aboutir le projet de Dieu.

 

Aux renoncements que Ruth a consentis par fidélité à Noémi et à son peuple, ou plutôt, à travers eux, par fidélité à Dieu, Dieu va répondre en accordant ses dons. Dans sa rencontre avec Booz commence le dévoilement de la réponse de Dieu. Ruth va vivre un amour noble et fécond avec Booz et tous deux mériteront d'être associés au plan de salut de Dieu. De leur descendance naîtra David, l'ancêtre du Messie. Les noms de ces deux lumineuses figures de l'Ancien Testament seront cités au début de l'Évangile selon Saint Matthieu, dans la généalogie de Jésus. Ils resteront dans l'histoire.

 

Dieu est toujours présent à l'aventure humaine, d'une présence qui ne s'impose pas, mais suscite le bien et la participation des hommes à ce bien.

 

Lisez ou relisez le livre de Ruth. Si vous ne disposez pas d'une Bible, rendez vous sur www.lirelabible.net, vous y trouverez une traduction de Louis Second.


Retour haut de page