Retour Accueil
Retour page précédente

Marie


Télécharger au format pdf

Franchir la porte de la foi avec la Parole de Dieu

Abraham
Jacob
Moïse
Ruth
David
Amos
Marie
Pierre

Marie et la foi La Vierge Marie a vécu dans le recueillement. Saint Luc le souligne à deux reprises au moins : Marie retient, garde dans son cœur, tout ce dont elle est témoin. Marie est silence, elle accueille, recueille, médite. Néanmoins, deux Évangélistes, saint Luc et saint Jean, nous rapportent quelques unes de ses paroles.
Lorsque l'ange Gabriel annonce à Marie qu'elle va enfanter le Fils du Très-Haut, elle l'interroge : « Comment cela se fera-t-il puisque je ne connais pas d'homme ? » L'ange précise alors son message : c'est par la Puissance du Très-Haut, par l'action de l'Esprit Saint qu'il lui sera donné de concevoir. La simplicité limpide de l'acquiescement de Marie témoigne de sa disponibilité sans réserve au bon vouloir de Dieu : « Voici la servante du Seigneur, qu'il m'advienne selon ta parole. »

 

Le logo de l'année de la foi

Logo de la foi
Bordure

L'icône de l'année de la foi

Christ Pantocrator | Année de la foi
Bordure

Chaque mois franchir la porte de la foi avec

La Parole de Dieu
Credo
Porta Fidei
La foi de l'Eglise face aux hérésies

Pour creuser ...

Le Credo
Quizz.: Testez vos connaissance sur la foi.

Rien de passif dans cet acquiescement, Marie se met en route et se rend chez sa cousine Élisabeth. Celle-ci aussi, dans sa féminité, va participer à l'œuvre de Dieu puisqu'elle porte en elle Jean le Prophète, le Précurseur. Par leur rencontre, ces deux femmes sont confirmées dans leur mission de mères qui les associe intimement au projet divin. Élisabeth, remplie d'allégresse, célèbre la foi de Marie : « Bienheureuse, celle qui a cru ». En réponse, Marie proclame son hymne d'action de grâce. Le « magnificat » de Marie nous rappelle que croire est un bonheur. Se mettre à l'écoute de Dieu et obéir à sa parole est le seul vrai chemin d'épanouissement et de joie. C'est un bonheur qui décentre de soi. Marie vient de se mettre au service de Dieu pour une œuvre immense, une œuvre qui la dépasse infiniment et qui concerne l'humanité entière. « Tous les âges me dirons bienheureuse » peut-elle prophétiser avec justesse.

 

Dans la foi, Marie donne son fils au monde. Dans l'Évangile selon saint Jean, nous la voyons favoriser l'entrée dans la vie publique de Jésus. A Cana, elle l'interpelle par ces mots : « ils n'ont plus de vin ». C'est encore dans la foi qu'elle prépare son action en s'adressant aux serviteurs : « tout ce qu'il vous dira, faites-le », semblant pressentir ce qu'il allait accomplir. Ces mots, « tout ce qu'il vous dira, faites-le » elle continue de les murmurer dans le secret de notre cœur, car sa mission reste à jamais de donner Jésus au monde et de conduire à Lui tous les hommes.
Aux heures les plus sombres, sa foi ne défaille pas. Alors que presque tous font défection, elle reste là, fidèle, présente au pied de la Croix et traversera l'épreuve jusqu'à la joie de la Résurrection.
« Marie n'a pas cessé de croire en l'accomplissement de la parole de Dieu. Aussi bien, l'Église vénère-t-elle en Marie la réalisation la plus pure de la foi. » (voir le Catéchisme de l'Église Catholique § 148-149)



Retour haut de page