Retour Accueil
Retour page précédente

Douxième station : mort du Christ.

Douxième station : mort du Christ.

 

Le Christ, paisible, est tout offert, il est élevé de terre, il repose sur la croix qui dessine aussi un calice. C’est un offertoire ;
L’Eau et le Sang, figure des sacrements, sont répandus jusqu’à la fin des temps. Le Christ s’est vidé de lui-même, anéanti, pour nous donner la vie.
« Voici mon Sang versé pour vous et pour la multitude ».
« Père, entre tes mains je remets mon Esprit ».
De son sein couleront des fleuves d’eau vive, du creux du Rocher ont jailli l’Eau et le Sang.
Allons à la source étancher notre soif, retrouver dans la pourpre de son Sang notre blancheur perdue.

 

Station précédente - Station suivante