Retour Accueil
Retour page précédente

Vos questions sur la foi et la vie chrétienne

Nos propositions

Retraite "Reviens à ton coeur"

Week-end sur le pardon

Week-end "Enseigne-moi à faire ta volonté"

Présentation de la retraite en diaporama

FAQ

Contact

Documents à télécharger

Programme retraite détaillé
Fiche d'inscription

Témoignages

Marine
Soizic
Clothilde
Damien
Sophie
Marie
Séverine
Anne-Claire
Emeline
Lucie
C.A.
N.
Hélène
Nanouchka

Vos questions

Sur foi et vie chrétienne

Sur vocation

Sur notre vie en vidéo!

Nos liens

Jeunes cathos

Makarios

CoJP

Vie Monastique

Jeunes à Paris

Quelle est ma vocation

Rallye vélo

Donne ton souci à Jésus

Nous reproduisons ici des questions que vous nous avez posé et nous vous donnons quelques éléments de réponse.

Si vous avez d’autres questions vous pouvez nous les poser sur cette adresse : jeunes***abbaye-veniere.fr (remplacer les *** par @)


Comment porter et vivre les attaques terroristes qui accablent notre pays ?

Face à ces événements tragiques, nous nous sentons impuissants. Pourtant, si nous ne pouvons pas agir de manière spectaculaire nous pouvons agir à notre place. Nous sommes tous interdépendants les uns des autres. Tout ce que nous vivons a des répercussions dans le monde. Le savoir nous aide à porter moins lourdement le sentiment d’impuissance qui peut nous accabler parfois.
Mais comment agir là où nous sommes ? En vivant la fraternité, la paix, la bienveillance : sur nos lieux de travail, en famille, dans les communautés religieuses, dans les transports. Notre monde a une soif intense de fraternité. Mais, nous ne puiserons pas en nous-mêmes cette fraternité, c’est dans le cœur du Christ que nous pouvons trouver la force d’aimer quotidiennement l’autre dans sa différence, c’est en Lui que nous pouvons trouver la force du pardon, la paix. Sans Lui, nous ne pouvons rien. Cela veut dire prendre des temps de prière pour entrer en relation avec Jésus. Cela veut dire Lui demander de changer nos cœurs pour qu’il y ait davantage d’amour, de paix et de fraternité dans le monde. Prier ce n’est pas tenter d’obtenir quelque chose de Dieu mais c’est ouvrir son cœur à Dieu pour qu’Il les change et alors le monde changera !
Une dernière chose : aujourd’hui nous pouvons tous perdre notre vie de manière violente. Les djihadistes n’épargnent personne. Mais en tant que chrétiens nous pouvons anticiper cet instant et donner librement notre vie si cela devait nous arriver. Alors nous serons vraiment chrétiens et nous pouvons être sûrs que notre vie ne sera pas donnée pour rien.

 

Comment situer la Providence face aux épreuves et aux événements qui nous accablent et qui ne vont pas dans le sens de la vie ?

Cette question sur la Providence est "grave", c'est-à-dire importante. Il n'existe pas de réponse simple et facile à ce sujet. Ce que nous pouvons dire de manière sûre, c'est que le mal ne vient pas de Dieu, Il n'en est pas l'auteur. Quand nous parlons de la Providence dans les situations de mal et de souffrance, nous ne disons pas que cela nous vient de Dieu mais que même ces situations désespérées ne lui échappent pas. Il est là pour faire surgir la vie, là où il y a une situation de mort, pour faire surgir du sens, là où il n'y a aucun sens et où nous sommes confrontés à l'absurde.

Bien sûr, ce qui est difficile pour nous, c'est que cette action de Dieu au sein de ces situations n'est pas palpable ni perceptible immédiatement. Mais comme croyants, nous savons que Dieu est présent en toute chose, Il ne peut nous laisser vivre seuls une situation. Pourquoi n'empêche-t-Il pas ces situations ? Cela reste pour nous actuellement un mystère. Nous ne comprenons pas tout, nous n'avons pas un recul suffisant sur nos vies pour comprendre tout ce qui nous arrive. De plus, il y a souvent la liberté des hommes qui est en jeu et qui s'exercent les unes et les autres. Dieu n'entrave jamais notre liberté.

Parfois nous vivons des situations tragiques et très douloureuses et après du recul qui peut représenter, dans certains cas, plusieurs années, nous voyons que Dieu était présent et qu'Il en a tiré un bien pour nous. Cela ne veut pas dire que ce mal était finalement un bien mais que Dieu a tellement été vainqueur du mal dans notre vie qu’Il en a tiré, pour nous, un bien qui dépasse infiniment le mal que nous avons subi. Cela n’efface rien à ce que le mal peut avoir de révoltant et scandaleux. C'est cela la "Providence", Dieu est présent toujours, nous ne sommes pas abandonnés aux événements douloureux de la vie même si parfois nous en avons une impression très forte.

QuestionSi Dieu est toujours présent : est ce qu'il est présent tout le temps, dans tout ce que l'on fait et dans tout ce qui nous arrive ? et qu'est ce qui vient de nous et ce qui vient de Lui quand nous faisons quelque chose ou pensons quelque chose ?

Oui, Dieu est toujours présent, à nous, à notre vie. Il est là avec nous, quoi que nous fassions, dans les plus petites choses de la vie. Il est toujours là avec nous, car Il est en nous, Il nous créé à chaque instant et dans l'acte même de nous créer et de nous donner la vie, Il nous aime. C'est une présence d'amour et de vie. Sans Lui, nous ne pourrions pas vivre et exister.

Dire que Dieu est présent à chaque instant, ce n'est pas dire qu'Il vit notre vie à notre place. C'est nous qui voulons, qui décidons de nos actes et qui les posons, c'est nous qui pensons, qui réfléchissons, qui parlons. Mais nous sommes appelés à vivre notre vie en communion avec Lui, à vivre d'une manière qui Lui plaît, c'est-à-dire dans l'amour. Nous pouvons vivre notre vie seuls, la décider seuls, la diriger seuls, où nous pouvons la vivre avec Lui, dans son Esprit-Saint. Cela change tout. Cela ne veut pas dire que Dieu vivra notre vie à notre place mais que nous vivrons cette vie avec Lui et que nous nous laisserons transformer par Lui pour devenir de plus en plus libres, de plus en plus enfant de Dieu, de plus en plus habités par l'amour. C'est un très long chemin mais un très beau chemin, celui de la vie chrétienne.