Retour Accueil
Retour page précédente

Sixième Dimanche de Carême C

Présentation de la démarche

Retour au dimanche en cours

Qu'est-ce qu'un mot crochet ?


Avent Année C

1er dimanche avent
2eme dimanche avent
3eme dimanche avent
4eme dimanche avent
Noël
Epiphanie

Temps ordinaire Année C

2 eme dimanche
3eme dimanche
4eme dimanche
5eme dimanche
11ème dimanche
12ème dimanche
13ème dimanche
14ème dimanche
15ème dimanche
16ème dimanche
17ème dimanche
18ème dimanche
19éme dimanche
21ème dimanche
22ème dimanche
23ème dimanche
24ème dimanche
25ème dimanche
26ème dimanche
27ème dimanche
28ème dimanche
29ème dimanche
30ème dimanche
31ème dimanche
32ème dimanche
33ème dimanche

Carême Année C

1er dimanche
2eme dimanche
3eme dimanche
4eme dimanche
5eme dimanche
6eme dimanche

Temps Pascal Année C

Dimanche de P‚ques
2eme dimanche de P‚ques
3eme dimanche de Paques
4eme dimanche de Pâques
5eme dimanche de P‚ques
6eme dimanche de P‚ques
Ascension
Pentecôte

Fêtes Année C

Trinité
Saint Sacrement
Assomption
Christ-roi

1ere lecture : Isaïe 50, 4-7

2eme lecture : Philippiens 2,6-11

Evangile : d'abord celui de la procession, Luc 19,28-40 ; puis celui de la messe, Luc 22,14 à 23,56

Télécharger au format pdf.

Tout d'abord lire

Lire plusieurs fois paisiblement. L'idéal serait, comme les moines depuis des siècles, de recopier les textes, à la main bien sûr, pour les faire entrer jusque dans notre corps. Mais bon!...nous n'avons pas toujours le temps.

Puis se poser quelques questions, à propos des textes d'abord

Dans l'Evangile des Rameaux, celui de la procession avant l'Eucharistie, pourquoi l'évangéliste insiste-t-il sur cette histoire d'ânon ? Que veut-il nous indiquer ?

Passons maintenant aux deux premières lectures de l'Eucharistie. Leurs liens avec l'Evangile de la Passion sont évidents, et nous n'en parlerons pas. Mais qu'est-ce qui, dans les deux premières lectures, Isaïe et saint Paul, permet d'aller déjà au-delà du récit de la Passion, jusqu'au matin de Pâques ?

L'Evangile de la Passion selon saint Luc.
Cela dépasse le cadre de notre petite rubrique. A chacun de méditer avec le Saint-Esprit sur la Passion du Seigneur. Nous nous contenterons de regarder quelques éléments qui sont propres au récit de Luc. L'idéal serait que vous cherchiez vous-mêmes ces éléments, en comparant avec les autres Evangiles. Mais vous n'avez peut-être pas le temps, et puis il ne s'agit pas de tout voir. Donc voici quelques versets sur lesquels réfléchir :
- les versets 24-30, à partir de la question : "lequel d'entre eux, à leur avis, était le plus grand ?" Luc a déjà écrit quelque chose de très proche au chapitre 6 de son Evangile, en parallèle avec les autres évangélistes, qui, eux, n'en parlent pas au moment de la Passion. Pourquoi Luc le redit-il ici ?
Dans la même ligne, pourquoi répète-t-il, en 22, 46 : "Levez-vous et priez, pour ne pas entrer en tentation." On peut ajouter aussi, sur le chemin du Calvaire, les paroles aux "Femmes de Jérusalem".
- à Gethsémani, versets 39 à 46: "Alors, du ciel, lui apparut un Ange qui le réconfortait" . Et aussi : "ses disciples qu'il trouva endormis à force de tristesse." Puis : "...touchant l'oreille de l'homme, il le guérit" .
Sur la Croix, "Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font" ; puis tout l'épisode du bon larron, et la dernière parole de Jésus : "Père, entre tes mains, je remets mon esprit". Ajoutons la description des gens qui "s'en retournaient en se frappant la poitrine" Tous ces éléments, chacun significatif en lui-même évidemment, ont en commun de créer une certaine atmosphère, particulière à Luc. Laquelle ?

Enfin, s'interroger soi-même, avec l'Esprit Saint.

Pour lire les propositions de lecture : Cliquez ici.