Retour Accueil
Retour page précédente

CINQUIEME DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE C

Présentation de la démarche

Retour au dimanche en cours

Qu'est-ce qu'un mot crochet ?


Avent Année C

1er dimanche avent
2eme dimanche avent
3eme dimanche avent
4eme dimanche avent
Noël
Epiphanie

Temps ordinaire Année C

2 eme dimanche
3eme dimanche
4eme dimanche
5eme dimanche
11ème dimanche
12ème dimanche
13ème dimanche
14ème dimanche
15ème dimanche
16ème dimanche
17ème dimanche
18ème dimanche
19éme dimanche
21ème dimanche
22ème dimanche
23ème dimanche
24ème dimanche
25ème dimanche
26ème dimanche
27ème dimanche
28ème dimanche
29ème dimanche
30ème dimanche
31ème dimanche
32ème dimanche
33ème dimanche

Carême Année C

1er dimanche
2eme dimanche
3eme dimanche
4eme dimanche
5eme dimanche
6eme dimanche

Temps Pascal Année C

Dimanche de P‚ques
2eme dimanche de P‚ques
3eme dimanche de Paques
4eme dimanche de Pâques
5eme dimanche de P‚ques
6eme dimanche de P‚ques
Ascension
Pentecôte

Fêtes Année C

Trinité
Saint Sacrement
Assomption
Christ-roi

1ere lecture : Livre d'Isaïe 6,1-2a et 3-8

2eme lecture : 1 Corinthiens 15,1-11

Evangile selon saint Luc 5, 1-11

Télécharger au format pdf.

 

Tout d'abord lire

Lire plusieurs fois paisiblement. L'idéal serait, comme les moines depuis des siècles, de recopier les textes, à la main bien sûr, pour les faire entrer jusque dans notre corps. Mais bon!...nous n'avons pas toujours le temps.

Puis se poser quelques questions, à propos des textes d'abord

 

On trouve deux formules qui se ressemblent, dans la 1ère lecture et dans le passage de l'Evangile, elles reflètent une attitude intérieure semblable chez deux personnages. Quelles sont ces formules ? Et ces attitudes intérieures ?
Ces deux formules marquent, à chaque fois, comme un tournant, qui permet de diviser chaque texte en deux parties, un "avant" et un "après". Si vous comparez d'abord les"avant", les débuts des deux textes :
- qu'est-ce qui est commun ?
- qu'est-ce qui est différent ?
- en quoi chaque texte peut-il enrichir l'autre ?
Dans les "après", les fins de texte, qu'est-ce qui se ressemble ?

Qu'est ce qui montre la disponibilité de coeur
- du prophète Isaïe ?
- de Pierre et sses compagnons ?

Tentons maintenant un rapprochement avec la 2ème lecture, le passage de saint Paul :
Y a-t-il dans ce texte 'une formule proche des deux formules semblables relevées dans la première question ?
Dans la "vision" de Dieu et dans la mission reçue, qu'est-ce qui est proche ? Qu'est-ce qui est différent ? Qu'est-ce qui enrichit la comprehansion des deux autres textes ?

Dans les Quatre Evangiles, Jésus ne fait jamais de miracles pour le plaisir de montrer ses pouvoirs. Il révèle toujours quelque chose de Dieu, de sa miséricorde, de sa bonté... Souvent, ses miracles, comme ici, ont quelque chose de symbolique, il signifie plus qu'eux-mêmes. Que peut annoncer symboliquement cette "pêche miraculeuse" ?

Enfin, s'interroger soi-même, avec l'Esprit Saint.

Pour lire les propositions de lecture : Cliquez ici.