Retour Accueil
Retour page précédente

Première approche de la deuxième aux Corinthiens

Les Épîtres de saint Paul aux Corinthiens

Des raisons de s'intéresser à ces Épîtres
Les Épîtres aux Corinthiens situées dans leur contexte
Les divisions dans l’Église de Corinthe
Première approche de la deuxième aux Corinthiens
Saint Paul mystique
Saint Paul pratique et réaliste
Prescriptions concernant la célébration de l’Eucharistie
La chair dans les lettres de Paul
L’hymne à la charité 1Co 13,1-13
La collecte
La résurrection des morts

Saint Paul

I. Le thème des renversements dans la deuxième aux Corinthiens

Dans la séquence précédente, nous avions remarqué les oppositions sagesse / folie ; puissance / faiblesse présentes au début de la première aux Corinthiens (1Co 1,18).
Nous rencontrons également de nombreuses oppositions dans la deuxième aux Corinthiens.

1) Lisons le passage 2Co 4,5-12.
Au verset 6, nous y trouvons l'opposition ténèbres / lumière. La lumière représente tout ce qui est du côté de Dieu, les ténèbres, tout ce qui s'y oppose.

Au verset 7, trésor / vases d'argile : Paul ne veut pas que sa personne fasse écran au message, il ne cherche pas à se mettre en valeur, il a un message inestimable à délivrer, il ne veut pas qu'on s'arrête à sa personne, mais au seul message.

Suit une longue énumération sous forme d'antithèses :

qui se réfère probablement à toutes les difficultés qu'il a rencontrées à Éphèse, et se résume dans l'opposition mort / vie des versets 10-12. Le dynamisme du Mystère Pascal, de la mort-résurrection du Christ est à l’œuvre dans le ministère de Paul qui partage quelque chose de la Passion du Christ. La clé du thème du renversement, c'est le Mystère Pascal du Christ. La mort est vaincue, la vie est plus forte que la mort –la mort restant toutefois le chemin dont on ne peut faire l'économie (cf. versets 13-18)

2) Regardons maintenant le passage 2Co 6,3-10

Paul procède par énumérations qui se présentent sous forme de « catalogues ».

Une première partie (versets 4 à 7) concerne l'ascèse qu'il assume pour mener à bien son ministère, notamment les tribulations qui lui sont infligées de l'extérieur (on en trouvera une description plus détaillée en 2Co 11,23-29, description passionnée et impressionnante).

La deuxième partie (versets 8 à 10) est construite en antithèses sur le schéma « tenus pour...et pourtant... »

Tenus pour Et pourtant
imposteurs véridiques
gens obscurs bien connus
gens qui vont mourir vivants
gens qu'on châtie sans les mettre à mort
affligés toujours joyeux
pauvres nous qui faisons tant de bien
gens qui n'ont rien nous qui possédons tout

II. Le paradoxe de la vie chrétienne

Derrière les apparences, au-delà de la perception immédiate qu'on peut avoir de la réalité, il existe une autre réalité plus profonde et plus vraie où tout est inversé. La première réalité est passagère, caduque, elle est purement terrestre, l'autre est solide, durable, elle est fixée en Dieu.

Les antithèses qui foisonnent dans les nombreuses énumérations de saint Paul, soulignent le paradoxe fondamental de la vie chrétienne : de la mort surgit la vie car Christ qui était mort est ressuscité.

Le thème des renversements abonde dans la Bible, tant dans l'Ancien Testament (par exemple le petit David vainqueur du géant Goliath) que dans le Nouveau (pensons aux Béatitudes). On peut approfondir cette question en recherchant dans la Bible d'autres passages où ce thème est sous-jacent et rechercher dans nos propres vies quelles expériences de ce genre il nous a été donné de faire.

 

NB : L'internaute qui ne dispose pas d'une Bible peut avoir accès à la traduction liturgique de la Bible à cette adresse : http://aelf.org/bible-liturgie