Retour Accueil
Retour page précédente

Osée en sa vie privée

Une lecture du livre d'Osée

Introduction
Osée en son temps
Osée en sa vie privée
La question du mal, du malheur
Face au mal, quelle réaction divine ?
Face au mal, quel désir divin ?
Les trois facettes de l'amour divin
Révélation du Cœur de DIEU
Osée dans l'Ancien testament
Osée et Jésus
JESUS au delà d'Osée
Et nous dans tout cela ?

Le prophète Osée

En ce mois de novembre, nous allons nous pencher sur les premiers chapitres du livre d'Osée.

DIEU demande au prophète, homme considéré et profondément religieux, de prendre pour épouse une prostituée, et, c'est un comble, une prostituée sacrée, donc, idolâtre. Ainsi commence une histoire conjugale douloureuse, l'épouse continuant à courir après ses amants... jusqu'à partir une première fois.

 

DIEU demande alors au prophète d'aimer cette femme infidèle comme DIEU aime les enfants d'Israël. Cet homme rachète donc cette prostituée et tente par tous les moyens de l'attirer à lui, de lui faire expérimenter l'inexistence de l'amour de ses amants, et la réalité de son propre amour... espérant passionnément la réponse d'amour de cette épouse.

Cette histoire privée va être le lieu pour Osée de sa découverte de l'Amour divin ; par cette expérience, Osée va trouver les mots pour en parler. En ces pages, on ne sait pas toujours si l'auteur parle de Gomer (femme d'Osée), ou d'Israël (DIEU l'épousant). En fait, l'histoire d'Osée et de Gomer s'estompe de plus en plus pour laisser place à l'histoire de l'amour de DIEU pour son peuple. DIEU, en effet, prend Israël comme épouse ; Il l'aime, et prend tous les moyens possible pour que son peuple puisse connaître son amour pour lui. Et, s'il est nécessaire à Israël de passer par l'épreuve du procès en lequel DIEU va dénoncer son péché, puis par celle du désert où le manque matériel et affectif sera fortement ressenti, c'est pour arriver à une inimaginable destinée :

 

'C’est pourquoi je vais la séduire, la conduire au désert, et parler à son cœur. Je lui rendrai ses vignobles, et je ferai du Val d’Akor une porte d’espérance. Elle répondra comme aux jours de sa jeunesse, comme au temps où elle monta du pays d’Egypte.

En ce jour-là- oracle de YAHVE, elle ne m’appellera plus : « mon baal ». J’ôterai de sa bouche les noms des baals, on n’en prononcera plus les noms.

En ce jour-là, je ferai pour elle un pacte avec les bêtes des champs, avec les oiseaux du ciel et les reptiles de la terre ; l’arc, l’épée, la guerre, je les briserai dans le pays, et je l’y ferai dormir en sécurité.

Je te fiancerai à moi pour toujours ;

Je te fiancerai dans la justice et dans le droit, dans la tendresse et dans l’amour ;

Je te fiancerai à moi dans la fidélité, et tu connaîtras YAHVE.

En ce jour-là,- oracle de YAHVE, j’exaucerai les cieux, et eux exauceront la terre ; la terre exaucera le blé, le moût, l’huile fraîche, et eux exauceront Yizréel. Je le sèmerai dans le pays, j’aimerai Non-Aimée, et à Pas-mon-Peuple je dirai : Tu es mon peuple, et lui dira :

Mon DIEU !' (Osée2/16-25)

 

'C’est pourquoi je vais la séduire, la conduire au désert, et parler à son cœur...'