Retour Accueil
Retour page précédente

Osée et JESUS

Une lecture du livre d'Osée

Introduction
Osée en son temps
Osée en sa vie privée
La question du mal, du malheur
Face au mal, quelle réaction divine ?
Face au mal, quel désir divin ?
Les trois facettes de l'amour divin
Révélation du Cœur de DIEU
Osée dans l'Ancien testament
Osée et Jésus
JESUS au delà d'Osée
Et nous dans tout cela ?

Le prophète Osée

Les noms d'Osée (Hoshéa) et de JESUS (Ieshua) sont similaires (les voyelles en hébreu n'existent pas, ce sont de simples vocalisations, seules les consonnes sont importantes) et signifient 'DIEU sauve'. Nous sommes donc tout naturellement invités à nous tourner vers JESUS. Celui-ci a connu le livre d'Osée, en a cité des extraits ; les premiers croyants aussi ont médité ce livre qui les a aidés à mieux connaître JESUS et son message, à mieux comprendre sa mission. En ce mois de juin, découvrons Osée dans le Nouveau Testament.

Nous trouvons une citation du livre d'Osée dans la bouche de JESUS en Matthieu 9/13 : 'allez donc apprendre ce que signifie : c'est l'amour que je veux et non le sacrifice (Os 6/6). En effet, je ne suis pas venu appeler les justes mais les pécheurs' . Et en Mt 12/7 : 'Si vous aviez compris ce que signifie : c'est l'amour que je veux et non le sacrifice, vous n'auriez pas condamné des gens qui sont sans faute'. JESUS fait ce que DIEU veut : il fait miséricorde aux pécheurs en s'approchant d'eux jusqu'à dîner avec eux (9/13), il aime ce que DIEU aime : la miséricorde ; il reprend l'appel à la conversion que nous lançait DIEU, il le reprend avec véhémence, déçu qu'il est de constater que les pharisiens n'ont pas compris cette sentence d'Osée et qu'ainsi, coincés dans un rigorisme, ils condamnent des gens qui sont sans faute (12/7). JESUS veut que nous aimions comme il aime lui même, avec toute la profondeur de notre être : que nous fassions miséricorde.

De même, les premiers chrétiens s'appuient sur le livre d'Osée. Ils comprennent par cette prophétie l'ouverture de l’Église aux païens  :
Ainsi, en Rm 9/25 :' (….) nous qu'il a appelés non seulement d'entre les Juifs mais encore d'entre les païens...C'est bien ce qu'il dit en Osée : J'appellerai mon peuple celui qui n'était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n'était pas la bien-aimée. Et au lieu même où on leur avait dit : "Vous n'êtes pas mon peuple", on les appellera fils du Dieu vivant.'
et en 1 P 2/10 : 'vous qui jadis n'étiez pas un peuple et qui êtes maintenant le Peuple de Dieu, qui n'obteniez pas miséricorde et qui maintenant avez obtenu miséricorde'
On reconnaît Osée 1/6-9 + 2/1,3,25, versets où l'amour divin triomphe de la rupture d'Alliance. Le nouveau nom des enfants : 'bien-aimée' (= celle qui a obtenu miséricorde) et 'mon-peuple' marque cette nouvelle Alliance entre DIEU et le peuple.
Les premiers croyants n'ont donc pas lu le livre d'Osée comme une histoire ancienne mais bien comme une prophétie, et ils l'ont prise au sérieux. L'entrée des païens dans l’Église est vécue comme la réalisation par le Christ de la prophétie d'Osée : 'j'aimerai non-aimée et à pas-mon-peuple, je dirai : tu es mon peuple et lui dira : mon DIEU.' Et, de fait, les païens s'ouvrent à cette Alliance avec DIEU en ces temps apostoliques par leur entrée dans l’Église.

A la suite des premiers chrétiens, nous sommes invités à ne pas lire le texte d'Osée comme étant une histoire d'amour avec le seul peuple d'Israël mais au contraire à découvrir en ces mots l'immense universalité du message. Les frontières craquent : DIEU, en son Fils JESUS-CHRIST, dîne avec les pécheurs, il s'en fait le tout proche ; les païens sont aimés et deviennent véritablement le peuple de DIEU à l'instar du peuple d'Israël et avec lui.

En guise de conclusion, j'aimerais vous faire goûter un passage du Nouveau Testament qui trouve une compréhension plus facile si l'on est lecteur d'Osée. Il s'agit du chapitre 23 de l’Évangile de St Matthieu : Comme Osée, JESUS parle en prophète, dénonçant longuement les péchés (ici, des pharisiens), le ton est menaçant, avec un paroxysme au verset 27 : 'Serpents, engeance de vipère! Comment pourrez-vous échapper à la condamnation de la géhenne ?' mais au lieu d'aboutir à une telle condamnation, JESUS annonce l'envoi 'de prophètes, sages et scribes' non violents. Plus encore, il révèle son Cœur blessé , son Cœur maternel :

'Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants à la manière dont une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n'avez pas voulu !'

 

Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants à la manière dont une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n'avez pas voulu !

 

J'aimerais que la dernière page (d’août) de ces rencontres autour d'Osée reflète vos lumières, joies et découvertes du livre d'Osée.
Si donc vous le souhaitez, pourriez-vous nous envoyer une petite phrase d'Osée que vous avez aimée, et éventuellement quelques lignes d'explications pour mieux nous partager votre enthousiasme.
Pour cela, écrivez sur ce formulaire