Retour Accueil
Retour page précédente

Et nous, en tout cela ?

Une lecture du livre d'Osée

Introduction
Osée en son temps
Osée en sa vie privée
La question du mal, du malheur
Face au mal, quelle réaction divine ?
Face au mal, quel désir divin ?
Les trois facettes de l'amour divin
Révélation du Cœur de DIEU
Osée dans l'Ancien testament
Osée et Jésus
JESUS au delà d'Osée
Et nous dans tout cela ?

Le prophète Osée

Nous voici donc au mois d’août, au terme de nos rencontres sur la lecture du livre d'Osée. Comme promis, pour conclure, je vous offre vos propres enthousiasmes, vos propres lumières, et tout ce que j'ai reçu à propos de cette étude :

1. Les citations qui vous ont marqués et vos réflexions.

Voici la contribution de Dominique :

 

Grâce à Dominique, nous réalisons :

2. Vos encouragements et surtout votre ferveur à méditer et prier avec le livre d'Osée :

3. Des lectures toutes plus belles les unes que les autres :

Un simple et magnifique Cahier de Taizé : 'l'Arc en Ciel du Déluge, la Patience Tendue de DIEU : Dans l'épisode biblique du Déluge comme dans le livre d'Osée (qui culmine au chapitre 11), l'auteur, Frère Richard, découvre ce DIEU extrêmement tendu par le mystère du mal en ce monde et sa décision de non violence...

 

Un article d'Yves Fauquet dans 'la branche d'olivier' page 151 à 169. L'auteur étudie Osée 2/16 : 'C'est pourquoi voici, moi-même, je la séduis, et je la fais aller au désert, et je parle à son cœur.' L'intensité de l'amour divin est fortement mise en valeur par cette étude des mots hébreux...

 

Enfin, un splendide passage de Benoît XVI dans 'Ils regarderont Celui qu'ils ont transpercé'. (p 72 à 75). L'auteur y médite le chapitre 11 d'Osée comme révélation du Cœur de DIEU et rapproche ce texte du Nouveau Testament : 'Dans la perspective d'Osée 11, la Passion de JESUS est le drame du cœur divin : « Mon cœur est bouleversé en moi, toutes mes compassions s'émeuvent ». Le cœur transpercé de Crucifié est l'accomplissement littéral de la prophétie sur le Cœur de DIEU qui retourne sa justice en compassion et, précisément ainsi, demeure juste. Ce n'est que dans cette consonance entre Ancien et Nouveau Testament que le message biblique du Cœur de DIEU, du Cœur du divin Rédempteur apparaît en toute sa grandeur.'(p 75)

 

En vous remerciant d'avoir lu mes mots au fil des mois, je vous confie à DIEU en ma prière. Le mois prochain, une autre de mes Sœurs prendra le relais pour une année de lecture de saint Irénée.