Galerie de prénoms

Retour accueil | Page précédente

Pour agrandir l'image, cliquez dessus.

Des saints d'au-delà des mers ...
Bienheureuse Inès : fête le 10 Septembre. La Bienheureuse Inès Takeya était une veuve japonaise, âge de quarante-cinq ans lorsqu’elle fut arrêtée le 13 décembre 1618 pour avoir hébergé des missionnaires chrétiens. Elle est morte avec eux, décapitée, à Nagasaki, le 10 septembre 1622, faisant partie d’un groupe de trente compagnons et compagnes subissant le même martyre.

Ines
Sainte Philippine Duchesne : fête le 18 Novembre. Philippine Duchesne, née à Grenoble en 1785, entre à vingt ans, chez les Visitandines ; mais la Révolution ayant dispersé les religieuses, elle s’oriente, en 1804 vers l’ordre enseignant nouvellement fondé par Mère Sophie Barat : les Sœurs du Sacré-Cœur. Ses aspirations missionnaires pour le Nouveau-Monde sont comblées par la demande de l’évêque de Louisiane. Elle arrive à la Nouvelle-Orléans en 1818, et s’installe avec quatre autres religieuses sur les rives du Missouri, pour œuvrer à la fondation de nombreuses écoles. Son rêve, d’être missionnaire chez les indiens, se réalise en 1841. Elle s’y dépense dans des conditions pénibles et meurt le 18 novembre 1852. Elle est canonisée en 1988.

Philippine
Saint Théophane-Venard, fête le 2 Février. Né le 21 Novembre 1829, Théophane quitté sa famille et son Poitou natal, pour entrer au séminaire des missions étrangères à Paris. Ordonné prêtre en 1852, il est envoyé au Tonkin en 1854, sous l’empereur Tü-Düc. La loi, qui condamne à mort tout missionnaire dès son arrivée le contraint à vivre dans la clandestinité. Découvert et capturé le 30 Novembre 1860, il refuse l’abjuration, et il est exécuté le 2 Février 1861. Plus tard, Sainte Thérèse de Lisieux dira de Saint Théophane : « mon âme ressemble à la sienne », et elle le priera sur son lit d’agonie.

Theophane
... aux saints de nos régions
Sainte Alice : fête le 16 Décembre. Sainte Adélaïde, fille du roi de Bourgogne, épousa à 16 ans, le roi d’Italie, Lothaire II. Devenue veuve, elle eut beaucoup à souffrir d’un usurpateur, Béranger. Elle en fut délivrée par son mariage avec Othon 1er, roi de Germanie, puis empereur en 862. grande bienfaitrice de l’Ordre Clunisien, sa sagesse et sa douceur lui ayant concilié tous les cœurs, elle mourut en 999 au monastère de Seltz qu’elle avait fondé.

Alice
Saint Corentin : fête le 12 Décembre. Saint Corentin appartient au groupe des sept Saints fondateurs. Il est considéré comme le premier évêque de Quimper. (Finistère). Né en Bretagne armoricaine, il se retira à Plomodiern, et se livra avec ferveur à la méditation des livres saints, et aux exercices de la vie solitaire. La légende tissa autour de lui des trais miraculeux, tel ce poisson qui se laissait tailler par lui chaque jour pour assurer son ravitaillement, et revenait, intact le lendemain. Le roi d Cornouaille, Gradlon, le voulut pour évêque et lui fit don de son palais, au confluent de l’Ode et frout, pour qu’il y établisse une église – le lieu prit le nom de Kemper, c’est-à-dire, « confluent – on ignore la durée exacte de son épiscopat et la date de sa mort. (VIe siècle)

Corentin
Gaëlle : fête le 17 Décembre. Saint Jézékaël ou Judicaël, roi des Bretons, est très populaire en Bretagne, d’où les nombreuses variantes de son nom. Doux et pitoyable aux pauvres gens, connu pour sa piété, il eut des rapports avec les évêques Eloi et Ouen, et en 636, une entrevue historique avec Dagobert, roi des Francs. Plus tard, il abdiqua et se retira auprès du saint abbé Méen, au monastère Saint-Jean- de Gaël (Ile- et Vilaine) où il finit sa vie, en moine exemplaire. (Mort en 658)

Gaëlle