«Qu’ils sont grands, Seigneur mon Dieu, les projets et les miracles que tu as faits pour nous !»
Psaume 40,10

23-moinette-dessinatrice

Venière au fil des jours…

L’année 2022

Le 1er Octobre Mère Françoise-Emmanuel Vauchot a reçu la Bénédiction Abbatiale, conférée par Monseigneur Benoit Rivière évêque du diocèse d’Autun, Châlon et Mâcon.
Une importante assemblée composée de nombreux Abbés, Abbesses, frères et sœurs de monastères  ainsi que de communautés religieuses, consacrées, prêtres,  proches, fidèles et amis, ont accompagné notre communauté pour célébrer cet heureux évènement.

Légende des photos :
Après l’homélie (photo N°1) Mère Françoise -Emmanuel reçoit la bénédiction abbatiale (photo N°2) à la suite de l’interrogation du Père Évêque sur sa volonté et désir d’accepter ce service, nous citons, ci-dessous, deux des questions :
– « Voulez-vous conduire vos sœurs sur le chemin de la Vie par vos actes plus encore que par vos paroles ? » – « Oui je le veux ».
-« Voulez-vous avec vos sœurs, faire de ce monastère un lieur de communion, où l’on apprenne à chercher Dieu et à reconnaitre les signes de la présence du Christ, de sa charité et de sa miséricorde ? » – « Oui je le veux ».
En signe de l’investiture abbatiale :
– la remise de la règle suivie de l’accolade avec les Abbesses et supérieures présentes dans l’assemblée : Photos N°3 et 4
– La remise de l’anneau abbatial « signe de fidélité, afin de maintenir la communauté dans l’unité de l’Esprit et l’amour fraternel », suivie de l’accolade fraternelle avec chaque sœur de la communauté de Venière : Photos 5 et 6

Parfum de l’Evangile

Quel jour de grâces intenses nous avons vécu en ce 1er octobre 2022 à Venière,jour où Mère Françoise-Emmanuel, élue par la Communauté le 6 août, recevait la Bénédiction abbatiale des mains de Mgr Benoît Rivière, notre Évêque, au milieu d’un nombre impressionnant de célébrants, une quarantaine, et une foule très diversifiée…
Nous avons envie de partager avec vous la joie émerveillée de cette journée qui avait pourtant bien mal commencé : Quelques 350 personnes arrivaient sous la pluie, le froid et les rafales de vent, les gens handicapés sans parapluie… mais tous déterminés, pleins de joie ! Nous voguions ensemble comme une arche au milieu du mauvais temps, en direction de l’Église qui nous rassemblait tous.
La cérémonie fut de toute beauté, tant spirituelle qu’humaine” disait un prêtre asiatique. Émerveillement devant l’éclat lumineux du sanctuaire : les chasubles blanches des prêtres avec un liseré d’or, les six coupes sur l’autel et les calices, l’harmonie des bouquets de fleurs au-dessus des corniches mettant en valeur les douze croix de consécration, la qualité du silence ont impressionné. La liturgie  retransmise sur deux écrans géants au Chapitre et au réfectoire, a touché les gens car sans fioritures ajoutées, et un rituel qui avait tout son poids de profondeur spirituelle. Mgr Rivière a eu une très belle présence. Les questions posées à Mère Abbesse étaient claires et avaient la saveur de l’Évangile. Beaucoup ont aimé cette célébration sobre et chaleureuse. “J’ai vu l’Église dans sa beauté toute simple, son visage humble et rayonnant, et les fruits d’une fidélité commune aux appels du Seigneur. Nous avons partagé la même foi, le même amour fraternel, la même recherche des chemins de l’Évangile” confiait un autre prêtre.
Plusieurs ont été marqués par la dimension universelle avec la Litanie des Saints de tous les continents qui nous entraînaient… Dimension ecclésiale aussi : quatre évêques étaient présents dont Mgr Louis Portella venant du Congo Brazzaville que notre communauté connaît depuis 40 ans… Dimension œcuménique avec la présence de Frère Aloïs, Prieur de Taizé.
Dimension fraternelle :”On se reconnaissait frères et sœurs les uns des autres“. Une Abbesse a pu parler de”plénitude, d’émerveillement, d’action de grâces devant l’action du Seigneur” qui a permis l’éclosion de cette Bénédiction Abbatiale… Les gens ont senti notre unité et l’harmonie de nos cœurs : nous étions rassemblées en un corps communautaire autour du Seigneur. Plusieurs nous ont dit avoir été saisis par l’atmosphère de communion et la joie de notre communauté. En même temps nous avons vécu un moment fédéral heureux avec les Abbesses nombreuses de notre Fédération naissante et la présence de l’Afrique qui nous relie.
Une nouvelle page de l’histoire de l’Alliance entre nos communautés s’ouvre.
Ce qui a marqué monsieur le Maire, le Père Évêque et beaucoup de gens, c’est
notre famille monastique très représentée et cette foule du peuple de Dieu si
variée, sans distinction de races, de classes sociales, tous êtres humains et frères qui cherchent Dieu à tâtons… : “Joie d’un événement ecclésial, au-delà de tous les problèmes pour célébrer Jésus-Christ qui nous accueille chacun comme on est“.

A l’issue de la cérémonie, les gens se sont rassemblés sous le grand chapiteau blanc dans la prairie, “le barnum”, pour l’apéritif et le buffet. La joie longtemps contenue a explosé, le “barnum” bruissait comme un avion tandis que les rafales de vent à l’extérieur soulevaient les extrémités de la tente !
Il faut souligner la qualité de la préparation qui a permis que tout se déroule dans la paix, tout était en place, pas un instant de flottement. Chacun avait son espace autour de l’autel et dans l’église grâce au travail des deux sœurs sacristines. Cette préparation n’aurait pas été possible sans la présence de bénévoles.
Quant aux Scouts et Guides, ils ont réalisé un magnifique service: ils ont fait des transports et assuré la surveillance du
monastère, du parking et du buffet pendant la célébration…notre soeur cellérière et notre co-intendant ont été les chevilles ouvrières de cette journée mémorable.
Le soir de la Bénédiction, nous nous sommes retrouvés, tous ceux qui étaient encore là, dont notre Évêque, à l’hôtellerie pour un dîner aux chandelles, avec une très belle décoration de notre employée.
Comme vous pouvez le constater, nous sommes encore sous le choc de cet émerveillement qui nous a saisies et de cette joie du ciel sur la terre !
Maintenant nous allons poursuivre notre route avec vous dans le dynamisme de l’Esprit, après avoir expérimenté ce que dit le psalmiste au psaume 134 : “Tout ce que le Seigneur veut, il le fait” ! Amen ! Alléluia !


Sr. Marguerite-Marie et vos sœurs de Venière

En ce 6 Août, fête de la Transfiguration, la communauté des moniales bénédictines de Venière a élu Mère Françoise-Emmanuel Vauchot, Abbesse de l’Abbaye Notre Dame de Venière, en présence de Monseigneur Benoit Rivière évêque du diocèse d’Autun, Châlon et Mâcon, de Mère Geneviève Barrière, abbesse émérite de l’abbaye de Jouarre et du Père Luc Cornuau, abbé de l’abbaye de la Pierre qui vire.
Nous vous invitons à vous joindre à notre joie et notre action de grâces.

“Chantier-Venière ” : rénovation d’une bergerie”.

Commencé début  octobre 2021,
le chantier c’est terminé le 6 Mai 2022.
Ce lieu est un lieu de retraite, solitude et prière pour les  membres de la communauté.”

En la solennité de l’ A s c e n s i o n du Seigneur,
le jeudi 26 mai 2022,
Mère Marie-Joseph Roduit
a fêté son J u b i l é d e 6 0 a n s de vie monastique
en l’ Abbaye Notre Dame de Venière.
La célébration était présidée par le Père Georges Auduc.
Nous remercions tous ceux et celles qui sont venus participer à cette célébration.
Ensemble nous avons rendu grâce pour la joie du don dans la fidélité au Seigneur et à son église.

Le 22 février 2022 à la demande de 15 monastères de l’ordre de Saint Benoit, la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique a approuvé les statuts présentés et décidé la création de la Fédération « Notre-Dame de la Rencontre ».

Le 2 Mars 2022, faisant suite à la création de cette fédération, , le Président Guillermo L.Arboleda T. instituait, par décret, l’association de la Fédération «Notre-Dame de la Rencontre» avec la Congrégation de Subiaco Mont-Cassin de l’Ordre de Saint Benoît.

Le 24 Février 2022. En ce jour la guerre s’est invitée en Europe avec tout son cortège de meurtres, de haines, de violences, de peurs, d’exodes et de misères…Pourtant le visage de mon frère crie “ne me tue pas!” Oui je suis responsable et solidaire  de la vie de mon frère. Osons choisir la vie dans chacun de nos petits actes et la prière pour que cesse l’enfer; car, “chacun en vérité est responsable envers tous et pour tous…et moi plus que tous…seulement les hommes l’ignorent, mais s’ils l’apprenaient ce serait aussitôt le paradis” (Dostoïevski-“les frères Karamazov)

Le 2 février 2022, notre sœur Marie-Élie a fait Profession Monastique, en la fête de la présentation du Seigneur au Temple, fête de la lumière, journée des consacrés.
Nous remercions tous ceux et celles qui ont participé à la cérémonie, Père Abbé Luc, les prêtres, nos amis, oblates et sœurs consacrées du Diocèse ainsi que tous ceux qui se sont unis à nous par la prière.

En ce mois de Janvier, merveille de la nature: “floraison hivernale sur Venière”.

L’année 2021

“Chantier-Venière ” : rénovation d’une bergerie”.

Commencé début  octobre 2021, ce lieu deviendra un lieu de retraite, solitude et prière pour les  membres de la communauté.”

Le 6 octobre nous célébrions un temps d’action de grâce avec les prêtres qui nous ont aidé, durant huit mois, d’une généreuse fidélité, au service de l’Eucharistie et de la communauté. Ce fut aussi l’occasion d’une joyeuse rencontre et bienvenue pour l’installation Monseigneur Wattebled.

Le 15 septembre, Monseigneur Wattebled, évêques émérite de Nîmes, se présentait à notre communauté pour cette nouvelle étape de services d’église au sein du Diocèse d’Autun, notamment en tant qu’aumônier de notre Abbaye.

Le 11 juillet en la solennité de Saint Benoît, nous avons eu la joie d’accueillir nos soeurs oblates pour une journée de partage fraternel, avec pic-nique. La journée a culminé avec l’oblature d’Anne-Marie en la célébration de vêpres.
Après de longs mois de fermeture en raison de la pandémie, notre accueil monastique peu à peu reprend vie!

Le 23 Mai en la solennité de Pentecôte notre sœur Anne Devos a célébré son jubilé d’or: 50 années de profession monastique. Entourée de sa communauté et de quelques amis, Sr. Anne a rendu grâce de la fidélité du Seigneur tout au long de sa vie et de sa joie de moniale.

“Ce jeudi 4 février, Père Guy Bagnard est allé rejoindre le sanctuaire d’Ars pour y demeurer. Nous savons qu’il y a tout son cœur depuis de nombreuses années. A sa retraite épiscopale, le 10 février 2014, il était venu s’installer à l’Abbaye de Venière. Il était le très fidèle célébrant de nos eucharisties et nous lui en sommes très reconnaissantes.
Ce sont à présent les prêtres du diocèse qui fraternellement se relayeront pour assurer si possible notre messe quotidienne; à eux aussi un grand merci.”
Lors de sa dernière eucharistie à Venière Mgr. Bagnard nous a laissé ce mot d’ordre spirituel: “Que personne ne se dérobe à la Grâce!” Hébreux 12,15. Un beau programme pour rester ferme dans la foi et sous les bénédictions du Seigneur.”

Vœux 2021 de Mère Prieure

Chers Amis,

“Lève-toi sur le monde,
Christ Jésus, Lumière Eternelle,
Viens nous sauver!”

La vie monastique doit contribuer à rendre le monde plus humain: un monde où chaque homme est respecté, riche de ses différences.
Qu’en cette , Dieu vous donne un surcroît de force, de santé et d’Espérance pour traverser ces temps troublés avec une lumière intérieure plus forte que les ombres.
Que notre présence priante vous soit rempart et soutien,
Bien fraternellement.

Soeur Françoise-Emmanuel

Nous laissons au Père Jean Bosset le soin d’exprimer le sens de notre présence dans le Diocèse d’Autun par ce très beau poème qu’il a composé à l’occasion du jubilé des 50 ans de notre église.

Une lampe allumée…

Approcher d’une Abbaye
Écouter une cloche bousculant un instant le silence
Approcher d’une Abbaye
Et l’accueillir comme une Lampe
Une Lampe que l’on accroche haut pour inviter à entrer
A s’asseoir et simplement se reposer
Une Lampe tenace au cœur d’un Monde bousculé
Une Lampe qui rappelle qu’il y a là quelques femmes
Religieuses qui vivent en cherchant Dieu
Les pieds sur terre en regardant les cieux !
Un Signe d’une Église plantée là comme un défi
Une Espérance tenace au cœur de la Tempête
Une simple Lampe, mais Lampe fidèle
Pour éclairer la route
Lampe de l’Auberge d’Emmaüs
Pour inviter à entrer.
Un instant. Un instant seulement peut-être…
Lampe du jardin des Oliviers
Pour accueillir le voyageur de la vie
Enfermé dans le doute, la peur
Prisonnier de sa désespérance ou de son passé.
Lampe des matins de Pâques
Quand est retrouvé enfin le goût de Croire et d’Espérer…
Lampe rallumée au milieu de la nuit
Pour inviter à rester d’inlassables veilleurs !
Lampe sans cesse entretenue
Par l’huile d’une fidèle Chasteté sans cesse renouvelée
D’une Obéissance rafraichie dans un choix nourri de Liberté
D’une Pauvreté enrichie de Miséricorde et de Douceur
D’un espoir de Justice et de Paix…
Lampe des Béatitudes, Richesse et Promesse du Royaume
Que chaque Religieuse discrète a choisi de révéler et annoncer
A la façon des gens «sans importance»
Mais qui font grandir l’Amour de Celui qu’elles ont accepté de suivre.
Parce qu’un jour elles ont cru que
« Leur nom était inscrit sur la paume de Ses mains… » (Isaïe 49,16)
C’est la Lampe de l’Eucharistie
Pour retrouver confiance et nourrir leur façon d’aimer et d’espérer…
Une Abbaye tout au bout du chemin.
Comme ce chemin qui conduit vers l’Autre Pays
Sur l’Autre Rive…
Une Abbaye et le Silence
Comme une Lampe allumée
Un défi, un rempart à la Désespérance…

 

Le 30 Octobre, une période de confinement est instaurée. A nouveau notre accueil monastique et notre église sont fermés au public. Nous restons solidaires et notre prière vous accompagne; voici des bouquets créés et offerts en l’honneur de tous les artisans de paix et de solidarité: les soignants et tous ceux qui se feront proches des malades et nécessiteux durant cette nouvelle période de confinement. A eux tous merci.”

Le dimanche 20 Décembre, 4ème dimanche de l’Avent, au cours des Vêpres, Régine a fait son “oblation” au Seigneur, s’engageant à servir le Christ à l’école de la Règle de Saint-Benoît. Toute la communauté des Bénédictines de Venière s’est unie à elle dans la joie.