«Qu’ils sont grands, Seigneur mon Dieu, les projets et les miracles que tu as faits pour nous !»
Psaume 40,10

23-moinette-dessinatrice

Venière au fil des jours…

L’année 2022

En ce 6 Août, fête de la Transfiguration, la communauté des moniales bénédictines de Venière a élu Mère Françoise-Emmanuel Vauchot, Abbesse de l’Abbaye Notre Dame de Venière, en présence de Monseigneur Benoit Rivière évêque du diocèse d’Autun, Châlon et Mâcon, de Mère Geneviève Barrière, abbesse émérite de l’abbaye de Jouarre et du Père Luc Cornuau, abbé de l’abbaye de la Pierre qui vire.
Nous vous invitons à vous joindre à notre joie et notre action de grâces.

En la solennité de l’ A s c e n s i o n du Seigneur,
le jeudi 26 mai 2022,
Mère Marie-Joseph Roduit
a fêté son J u b i l é d e 6 0 a n s de vie monastique
en l’ Abbaye Notre Dame de Venière.
La célébration était présidée par le Père Georges Auduc.
Nous remercions tous ceux et celles qui sont venus participer à cette célébration.
Ensemble nous avons rendu grâce pour la joie du don dans la fidélité au Seigneur et à son église.

“Chantier-Venière ” : rénovation d’une bergerie”.

Commencé début  octobre 2021,
le chantier c’est terminé le 6 Mai 2022.
Ce lieu est un lieu de retraite, solitude et prière pour les  membres de la communauté.”

Le 22 février 2022 à la demande de 15 monastères de l’ordre de Saint Benoit, la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique a approuvé les statuts présentés et décidé la création de la Fédération « Notre-Dame de la Rencontre ».

Le 2 Mars 2022, faisant suite à la création de cette fédération, , le Président Guillermo L.Arboleda T. instituait, par décret, l’association de la Fédération «Notre-Dame de la Rencontre» avec la Congrégation de Subiaco Mont-Cassin de l’Ordre de Saint Benoît.

Le 24 Février 2022. En ce jour la guerre s’est invitée en Europe avec tout son cortège de meurtres, de haines, de violences, de peurs, d’exodes et de misères…Pourtant le visage de mon frère crie “ne me tue pas!” Oui je suis responsable et solidaire  de la vie de mon frère. Osons choisir la vie dans chacun de nos petits actes et la prière pour que cesse l’enfer; car, “chacun en vérité est responsable envers tous et pour tous…et moi plus que tous…seulement les hommes l’ignorent, mais s’ils l’apprenaient ce serait aussitôt le paradis” (Dostoïevski-“les frères Karamazov)

Le 2 février 2022, notre sœur Marie-Élie a fait Profession Monastique, en la fête de la présentation du Seigneur au Temple, fête de la lumière, journée des consacrés.
Nous remercions tous ceux et celles qui ont participé à la cérémonie, Père Abbé Luc, les prêtres, nos amis, oblates et sœurs consacrées du Diocèse ainsi que tous ceux qui se sont unis à nous par la prière.

En ce mois de Janvier, merveille de la nature: “floraison hivernale sur Venière”.

Précédent
Suivant

L’année 2021

Précédent
Suivant

“Chantier-Venière ” : rénovation d’une bergerie”.

Commencé début  octobre 2021, ce lieu deviendra un lieu de retraite, solitude et prière pour les  membres de la communauté.”

Le 6 octobre nous célébrions un temps d’action de grâce avec les prêtres qui nous ont aidé, durant huit mois, d’une généreuse fidélité, au service de l’Eucharistie et de la communauté. Ce fut aussi l’occasion d’une joyeuse rencontre et bienvenue pour l’installation Monseigneur Wattebled.

Le 15 septembre, Monseigneur Wattebled, évêques émérite de Nîmes, se présentait à notre communauté pour cette nouvelle étape de services d’église au sein du Diocèse d’Autun, notamment en tant qu’aumônier de notre Abbaye.

Le 11 juillet en la solennité de Saint Benoît, nous avons eu la joie d’accueillir nos soeurs oblates pour une journée de partage fraternel, avec pic-nique. La journée a culminé avec l’oblature d’Anne-Marie en la célébration de vêpres.
Après de longs mois de fermeture en raison de la pandémie, notre accueil monastique peu à peu reprend vie!

Le 23 Mai en la solennité de Pentecôte notre sœur Anne Devos a célébré son jubilé d’or: 50 années de profession monastique. Entourée de sa communauté et de quelques amis, Sr. Anne a rendu grâce de la fidélité du Seigneur tout au long de sa vie et de sa joie de moniale.

“Ce jeudi 4 février, Père Guy Bagnard est allé rejoindre le sanctuaire d’Ars pour y demeurer. Nous savons qu’il y a tout son cœur depuis de nombreuses années. A sa retraite épiscopale, le 10 février 2014, il était venu s’installer à l’Abbaye de Venière. Il était le très fidèle célébrant de nos eucharisties et nous lui en sommes très reconnaissantes.
Ce sont à présent les prêtres du diocèse qui fraternellement se relayeront pour assurer si possible notre messe quotidienne; à eux aussi un grand merci.”
Lors de sa dernière eucharistie à Venière Mgr. Bagnard nous a laissé ce mot d’ordre spirituel: “Que personne ne se dérobe à la Grâce!” Hébreux 12,15. Un beau programme pour rester ferme dans la foi et sous les bénédictions du Seigneur.”

Vœux de Mère Prieure

Chers Amis,

“Lève-toi sur le monde,
Christ Jésus, Lumière Eternelle,
Viens nous sauver!”

La vie monastique doit contribuer à rendre le monde plus humain: un monde où chaque homme est respecté, riche de ses différences.
Qu’en cette , Dieu vous donne un surcroît de force, de santé et d’Espérance pour traverser ces temps troublés avec une lumière intérieure plus forte que les ombres.
Que notre présence priante vous soit rempart et soutien,
Bien fraternellement.

Soeur Françoise-Emmanuel

l’année 2020

20 Février : fin du chantier Cuisine

La rénovation de notre cuisine se termine fin février et nous sommes heureuses de réintégrer notre réfectoire repeint à neuf. Notre nouvelle cuisine, particulièrement bien équipée pour satisfaire à notre accueil monastique, permet d’y travailler avec plus de confort et de facilité. Nous remercions toutes les personnes, ouvriers, amis et organismes, qui nous ont permis cette belle réalisation.

Le 3 Mars nouvelle Prieure administratrice de notre monastère
Mgr. Benoît Rivière a nommé Mère Françoise-Emmanuel Vauchot  prieure administratrice de notre communauté.

La pandémie
Le 17 Mars, deux jours après notre week-end de formation sur les psaumes, la pandémie oblige au confinement général. Nous fermons alors notre accueil qui ne sera rouvert que fin juillet avec beaucoup de prudence et en appliquant les mesures de sécurité préconisées par le ministère de la santé.
Cette situation exceptionnelle bouleverse notre quotidien et nos relations. Durant les mois de confinement, nous avons été particulièrement à l’écoute des situations de détresse pour tant de personnes fragiles, particulièrement les personnes handicapées, et les foyers en difficulté, les familles endeuillées ne pouvant se réunir pour vivre leur deuil. Mais aussi nous avons été très émues par l’héroïsme de tous les jours du personnel soignant et de tous ceux qui ont mis leur santé en péril pour continuer à servir la société, par la solidarité qui s’est faite inventive pour maintenir les liens de fraternité et de charité. Pour eux tous nous avons prié du plus profond de nos cœurs, car nous vivions au monastère dans davantage de silence et solitude nous permettant d’être à l’écoute du Seigneur, du monde, de l’environnement et de notre « maison commune ». Écouter ce qui surgit du fond du cœur pour pouvoir construire et transmettre aux générations futures une planète viable…
Nous avons la chance d’avoir Père Bagnard à demeure et nous avons pu célébrer sans interruption notre liturgie et l’eucharistie. Durant le confinement nous avons été vraiment en communion avec toute l’Église, avec ceux qui ne pouvaient assister aux célébrations.

Dans ce contexte nous avons célébré :

  • Le 26 Avril, l’ Oblature dans la vie monastique de Sr. Marie-Astrid.
  • Le 25 Mai, nous fêtions les 100 ans de notre doyenne Sr. Agnès

Fin juillet, nous avons rouvert très progressivement et avec prudence notre accueil monastique. Beaucoup de personnes nous avaient contactées pour venir se ressourcer après ces mois éprouvants.

Le 12 septembre, jubilé des 50 ans de la dédicace de notre église.

Enfin est arrivé le jubilé de la dédicace de notre église consacrée au Sacré-Cœur de Jésus et bien ancrée dans cette grâce propre à notre diocèse abritant le sanctuaire de Paray-le-Monial. La pandémie continuant à sévir, le nombre des participants était réduit à un petit cercle d’amis et proches, prêtres, diacre, et nos sœurs Oblates. Nous avons préparé ce jubilé avec beaucoup de joie et de cœur, reconnaissantes pour ces 50 ans de prière continuelle, nuit et jour. C’est en ces moments anniversaires que nous réalisons la force et la gratuité de la prière offerte pour tous les hommes, nos frères en humanité.

Nous avons eu une très belle célébration présidée par notre évêque, Mgr. Rivière, une liturgie qui nous a fait vivre comme « hors du temps » en cet espace sacré, rempli de lumière et de beauté, de paix et de joie.

Nous laissons au Père Jean Bosset le soin d’exprimer le sens de notre présence dans ce très beau poème qu’il a composé à l’occasion de ce jubilé.

Une lampe allumée…

Approcher d’une Abbaye
Écouter une cloche bousculant un instant le silence
Approcher d’une Abbaye
Et l’accueillir comme une Lampe
Une Lampe que l’on accroche haut pour inviter à entrer
A s’asseoir et simplement se reposer
Une Lampe tenace au cœur d’un Monde bousculé
Une Lampe qui rappelle qu’il y a là quelques femmes
Religieuses qui vivent en cherchant Dieu
Les pieds sur terre en regardant les cieux !
Un Signe d’une Église plantée là comme un défi
Une Espérance tenace au cœur de la Tempête
Une simple Lampe, mais Lampe fidèle
Pour éclairer la route
Lampe de l’Auberge d’Emmaüs
Pour inviter à entrer.
Un instant. Un instant seulement peut-être…
Lampe du jardin des Oliviers
Pour accueillir le voyageur de la vie
Enfermé dans le doute, la peur
Prisonnier de sa désespérance ou de son passé.
Lampe des matins de Pâques
Quand est retrouvé enfin le goût de Croire et d’Espérer…
Lampe rallumée au milieu de la nuit
Pour inviter à rester d’inlassables veilleurs !
Lampe sans cesse entretenue
Par l’huile d’une fidèle Chasteté sans cesse renouvelée
D’une Obéissance rafraichie dans un choix nourri de Liberté
D’une Pauvreté enrichie de Miséricorde et de Douceur
D’un espoir de Justice et de Paix…
Lampe des Béatitudes, Richesse et Promesse du Royaume
Que chaque Religieuse discrète a choisi de révéler et annoncer
A la façon des gens «sans importance»
Mais qui font grandir l’Amour de Celui qu’elles ont accepté de suivre.
Parce qu’un jour elles ont cru que
« Leur nom était inscrit sur la paume de Ses mains… » (Isaïe 49,16)
C’est la Lampe de l’Eucharistie
Pour retrouver confiance et nourrir leur façon d’aimer et d’espérer…
Une Abbaye tout au bout du chemin.
Comme ce chemin qui conduit vers l’Autre Pays
Sur l’Autre Rive…
Une Abbaye et le Silence
Comme une Lampe allumée
Un défi, un rempart à la Désespérance…

 

Le 30 Octobre, une période de confinement est instaurée. A nouveau notre accueil monastique et notre église sont fermés au public. Nous restons solidaires et notre prière vous accompagne; voici des bouquets créés et offerts en l’honneur de tous les artisans de paix et de solidarité: les soignants et tous ceux qui se feront proches des malades et nécessiteux durant cette nouvelle période de confinement. A eux tous merci.”

Le dimanche 20 Décembre, 4ème dimanche de l’Avent, au cours des Vêpres, Régine a fait son “oblation” au Seigneur, s’engageant à servir le Christ à l’école de la Règle de Saint-Benoît. Toute la communauté des Bénédictines de Venière s’est unie à elle dans la joie.